Est-il difficile de trouver un locataire ?

En France, les locations de biens immobiliers constituent une source de revenus supplémentaires pour de nombreux particuliers. De nombreux investisseurs se tournent donc vers les transactions immobilières afin de faire fructifier leur argent. La stabilité du secteur immobilier contribue largement à cette tendance. Mais l’investissement locatif n’est pas totalement sans risque : loyers impayés, difficulté à trouver des locataires… 

Quelles méthodes pour trouver un locataire ?

La recherche de locataire est une étape cruciale pour faire générer des revenus à vos biens immobiliers. Voici quelques démarches qui peuvent vous éviter de longues recherches locatives 

En publiant des petites annonces 

Les petites annonces immobilières sont des méthodes utilisées depuis longtemps. Les supports sont variés et peuvent être la presse écrite ou les journaux, un site d’annonce en ligne, ou les stations audiovisuelles (radio, télévision). 

Actuellement, la publication sur internet présente des avantages considérables. Cette méthode constitue un énorme potentiel, mais selon chaque site, prévoyez des frais de publication supplémentaires.

En contactant les potentiels locataires 

Aujourd’hui, plusieurs sites d’annonces proposent ce type de service gratuitement pour les propriétaires de maison à louer. En s’inscrivant sur un site, le propriétaire peut obtenir une liste de locataires potentiels (avec leurs coordonnées) ayant en amont défini des critères en adéquation avec le bien à louer.

En publiant sur les réseaux sociaux 

Certains réseaux sociaux comme Facebook proposent également des moyens efficaces pour publier une annonce. En effet, il suffit par exemple, d’intégrer des groupes spécialisés pour pouvoir publier votre offre.

Le bouche-à-oreille

C’est une vieille méthode, mais qui peut se révéler très efficace. Le principe est d’en parler à l’entourage. Bailleurs et locataires ont plus confiance en se basant sur les conseils de connaissances ou de proches.

Le recours à une agence 

Vous pouvez laisser l’agence s’occuper de la gestion locative. Dans ce dernier cas, l’agence est chargée de trouver le locataire et gérer le contrat de bail, le recouvrement des loyers et le respect des termes du contrat.

Comment trouver le bon locataire ?

Le fait de trouver un locataire est un premier pas à franchir, mais le plus important est de trouver le bon locataire.

Les différents risques locatifs 

Si par malchance, vous tombez sur un mauvais locataire, les mauvaises surprises vont se succéder :

  • Défaut de paiement des loyers
  • Non-respect des clauses du contrat
  • Non-respect du voisinage (tapage diurne ou nocturne…)
  • Les dégradations volontaires

Les critères de sélection d’un bon locataire

Le propriétaire n’est jamais à l’abri d’un risque, mais il est toujours conseillé d’établir quelques critères basiques :

Le locataire a une source de revenus stable 

Quel que soit le profil du potentiel locataire : salarié ou travailleur indépendant, il est important de connaître sa situation financière. Discutez avec ce dernier de son travail ou de ses principales occupations ainsi que des aides dont il bénéficie pour être fixé.

Fixer le nombre d’occupants 

Plus les occupants sont nombreux, plus il y aura de surprises. Pendant l’entretien ou la visite des lieux, demandez au locataire combien de personnes vont s’installer.

Filtrer le type de locataire 

À vous de définir et de voir quel type de locataire vous convient : jeunes, célibataires, étudiants, personnes âgées, un couple de jeunes, une famille...

Privilégier un locataire qu’on vous a recommandé 

Il est toujours plus rassurant de conclure un bail avec un locataire que l’on connaît personnellement. Les personnes recommandées par vos connaissances sont aussi gage de fiabilité. S’il est possible de contacter l’ancien propriétaire de votre locataire, c’est encore mieux. En effet, certains locataires, qui étaient en bonnes relations avec leurs bailleurs, ont tout simplement quitté les lieux pour des raisons non litigieuses ou contraignantes.

Trouver un locataire : les erreurs à ne pas commettre

Les solutions pour chercher un locataire sont nombreuses. Quoi qu’il en soit, il y a des erreurs à éviter :

Utiliser un contrat de bail type ou venant d’un autre bailleur

Les termes du contrat doivent être adaptés à vos besoins et à vos contraintes et non pas à ceux des autres. Il est important de consulter un expert en droit immobilier ou un professionnel dans le secteur. Toutefois, vous pouvez vous servir d’un contrat type pour vous inspirer.

Avoir trop confiance

Même si le locataire est une connaissance, il convient toujours de s’entretenir afin d’élucider certains points qui peuvent faire l’objet de divergence. De plus, il y a de plus en plus d’arnaqueurs notamment sur la recherche de locataires dans un bon emplacement. Il faut aussi fixer le montant loyer à l’avance.

Accepter l’occupation de la maison sans garantie

Avant d’occuper la maison, il est important que tous les papiers et tous les documents soient en règle : contrat de bail signé par les deux parties, dépôt de garantie d’un mois, versement de la caution, assurance loyers…

Publier des annonces sur des sites inconnus

Avant de poster une annonce sur un site, il est essentiel de faire une petite enquête sur la fiabilité du site: analyse des avis, notoriété du site (nombre de fréquentations ou consultations journalières), spécialité…

Verser la totalité des commissions 

Les agences prennent des commissions lorsqu’elles sont appelées à chercher un locataire. Il est conseillé de ne verser qu’un acompte pour leur permettre de couvrir les frais auxiliaires de recherche. Le reste sera payé à la fin du contrat.

Déléguer les recherches ou faire soi-même ?

Pour rechercher un locataire, vous avez deux choix : soit déléguer les recherches soit le faire vous-même. Voici un résumé des avantages et inconvénients:

Déléguer la recherche

Rechercher soi-même

Avantages

Inconvénients

Avantages

Inconvénients

  • Professionnalisme du prestataire
  • Rapidité des services
  • Gains de temps
  • Sans charge de travail
  • Partenariat à long terme

 

  • Frais de service et commissions qui peuvent être élevés
  • Sans garantie

 

  • Services gratuits ou frais réduits donc plus économiques
  • Satisfaction en soi
  • Engage du temps
  • Travail difficile