Comment trouver une bonne idée de création d’entreprise ?

Vous avez l’âme d’un entrepreneur et vous souhaitez lancer votre entreprise

Commencez par le commencement : Trouvez VOTRE idée. 

C’est le point de départ d’une démarche entrepreneuriale réussie. 

Attention, cette étape est plus difficile qu’elle ne paraît. Si pour certains, l’idée mûrie avant même que le souhait de création d’entreprise ne germe, pour d’autres, ce processus est plus compliqué. Découvrez dans ce guide quelques astuces qui vous mèneront vers une idée entrepreneuriale innovante

Trouvez vos centres d’intérêt

 « On ne travaille pas vraiment si on fait ce que l’on aime », voilà un adage fort séduisant. ! Motivées par ce principe, nombreuses sont les personnes désireuses de se lancer à leur propre compte. 

Trouvez ce qui vous passionne, ce qui vous anime au quotidien ! Vos centres d’intérêt sont un excellent point de départ. Il peut s’agir d’une discipline sportive ou d’une activité créative. 

Il sera plus simple de développer une idée autour de quelque chose que vous aimez et cernez parfaitement. En effet, vous aurez plus de facilité à comprendre les besoins et les attentes des consommateurs qui pratiquent la même activité ou partagent la même passion que vous. 

Pour lancer votre projet, prenez alors le temps de bien définir vos centres d’intérêt, listez-les et faites  le tri par la suite.

Si vous n’avez aucune idée, il existe des tests en ligne qui étudient votre personnalité par le biais de différentes questions. Ces tests vous proposent généralement une liste des centres d’intérêts et/ou loisirs qui pourrait vous intéresser. 

Identifiez un besoin et étudiez votre marché 

C’est la première caractéristique d’une bonne idée business : répondre à un besoin. 

En effet, tout dépend des besoins et des tendances du marché

Dans un premier temps, vérifier l’existence d’un réel besoin autour de votre idée, et ne partez pas trop confiant, cette tâche s’avère souvent bien plus difficile qu’il n’y paraît. 

Voici quelques questions qui pourront vous aider dans cette démarche : 

  • Est-ce un manque reconnu par les utilisateurs sur ce marché ? Un besoin vital, une envie, une peur ?
  • Comment s’exprime ce besoin ? 
  • A quelle fréquence le besoin se fait ressentir ? 
  • Quelle est la réponse attendue ? 
  • Quelles sont les attentes associées ? 
  • Pourquoi ? 
  • ...

Vous voyez, vérifier l’existence d’un besoin n’est pas si évident ! 

Il vous faudra, dans un premier temps, évaluer les besoins que vous avez identifiés, cela vous permettra de déterminer l’élément déclencheur du futur achat. 

Par exemple, pour les pratiquants de sport en club ou salle : proposer un suivi individuel peut représenter une réponse à un besoin et in fine un élément déclencheur d’achat d’abonnement ou le changement d’une habitude de consommation.
En effet, certains clients ont besoin d’intimité pendant leurs entraînements, chose qui n’est pas toujours possible dans les salles de sport. De là sont nés les « les coachs sportifs privés ». 

Dans un deuxième temps, faites quelques recherches en ligne pour connaître les différentes actualités et “manques” dans chaque domaine et discipline qui vous passionnent.
L’étude de marché est, en cela, une étape incontournable lors de la création d’une entreprise, quelle qu’elle soit. Elle vous permet de sonder le marché et les concurrents pour vous aider à trouver votre avantage concurrentiel. Cette étape vous permettra de vous introduire brillamment sur le marché et d’augmenter vos chances de réussite.

Par exemple, le domaine de la restauration fait partie des secteurs les plus vastes en France. Vous en avez de toutes sortes : spécialités locales ou étrangères, fait-maison ou grandes chaînes industrialisées, accessible en livraison ou dark kitchen, etc.
Toutefois, certains marchés sont moins concurrentiels que d’autres. 

Si vous proposez, par exemple des plats issus de la grande gastronomie mais dans un format "revisité" pour qu’ils deviennent des plats à emporter, vous aurez certainement moins de concurrents. 

Cet exemple s’applique à tous les domaines d’activités. Vous pourrez trouver votre avantage concurrentiel en profitant simplement des petits points faibles de vos concurrents ou des manques de l’offre actuelle sur le marché. Ceci peut aussi vous aider à apporter une identité spécifique à votre marque. En vous démarquant de vos concurrents vous allez pouvoir attirer de nouveaux clients que vous pourrez fidéliser par la suite. Parfois, un petit détail suffit pour faire la différence ! 

Notez que la précipitation est à éviter lors de la création de votre projet. Il faut prendre le temps d’évaluer toutes les possibilités et de sonder le marché pour trouver la bonne idée à exploiter.

Inutile de préciser que s’aventurer dans une voie encore peu exploitée est la meilleure chose à faire pour assurer un maximum de chance de réussite. 

Trouvez votre public cible 

La bonne idée de projet consiste à concevoir une stratégie sur mesure afin de répondre au besoin spécifique d’une clientèle précise.
En fonction du produit ou service que vous allez lancer, il est donc important de définir les caractéristiques des personnes ciblées. 

L’objectif ; mettre en place la bonne approche pour les séduire. Tous les détails comptent : âge, situation financière, domicile et emplacement, situation personnelle, etc

Pour peaufiner votre offre, réaliser un sondage auprès de votre public cible est un bon moyen de vous assurer que les clients seront bien au rendez-vous et que votre produit ou offre répondra bien à leurs besoins ! Auprès de votre cible, posez simplement quelques questions clés. Cette option peut sembler trop intrusive, mais est très efficace. 

En effet, Les réponses vous permettront de connaître les réelles attentes de vos clients et vous pourrez travailler sur une base de connaissances réalistes.

Selon les résultats que vous aurez obtenus, il sera possible de construire un business model ou un modèle d’affaires sur mesure. 

Méthodologie : Le Design thinking au service des projets innovants

Actuellement, il existe une technique imparable et très tendance pour développer une idée de projet aussi innovante que réussie. 

Bon à savoir : le Design Thinking est une méthodologie qui permet de transformer les idées et les projets en actions réelles et en prototypes tangibles. Parfois confondu avec l’UX Design, le Design Thinking a surtout été conçu pour trouver des solutions à des problèmes sociaux et économiques.

L’idée ? Aboutir de manière efficace et rapide à l’achèvement d’un produit ou d’un service au travers de 6 étapes clés. 

Comment ? Chaque étape et idée doit prendre une forme pour être mieux visualisée, être testée et améliorée.

  • L’empathie

Tout commence par l’empathie. C’est le meilleur moyen pour trouver la bonne idée à exploiter pour votre prochaine activité. En vous mettant à la place des autres, vous aurez moins de difficulté à connaître leur besoin et à en trouver la meilleure réponse

Il s’agit d’une phase de recherche. Vous allez passer des interviews, noter les réponses et prendre le temps de bien comprendre les attentes et les avis des intervenants. Vous devez faire preuve d’une certaine liberté d’esprit pour ce faire. Ne jugez pas ! C’est justement le premier obstacle auquel vous devez faire face pour pouvoir développer les meilleures idées. 

  • La définition de votre projet

Ensuite, vous devez définir votre projet. Vous devez non seulement cibler votre public et le personnage que vous souhaitez jouer sur le marché. Vous devez aussi définir vos objectifs. Cela va vous permettre de prendre les bonnes décisions. 

Vous entrez ici dans une phase un peu plus précise de la définition de votre projet. Vous aurez une meilleure idée des stratégies à adopter afin de mieux vous installer sur le marché. 

  • Le développement de l’idée

Parlez de votre idée à votre entourage pour commencer afin d’avoir les avis de vos amis et de votre famille quant à la portée de celle-ci. Les réactions que vous allez avoir peuvent être déterminantes pour la suite de votre projet. Par ailleurs, vous pourriez avoir des avis et des recommandations qui peuvent vous aider à rendre votre idée initiale meilleure. 

Ne vous étonnez toutefois pas d’avoir des avis contradictoires. Il faut de tout pour faire un monde. Ces derniers peuvent même vous être utiles afin de vous préparer aux éventuels obstacles que vous pouvez rencontrer lors de la réelle phase de réalisation. 

C’est lors de cette étape que vous aurez besoin de votre mindset. Rappelez-vous de toutes les règles nécessaires pour entreprendre. Donnez la priorité à votre objectif et soyez confiant. 

  • L’établissement d’un prototype

Pour entrer un peu plus dans la phase de mise en œuvre, commencez par créer un prototype de votre idée. Érigez une maquette, dressez un story-board de présentation, etc. L’objectif est de matérialiser votre idée pour en avoir une meilleure conception voire un meilleur jugement. 

Cependant, créez un prototype aussi simple que possible. Ce sera plus rapide et moins coûteux. En effet, il ne s’agit pas encore de présenter votre idée à des investisseurs. 

  • La phase de test 

Ensuite vient la phase de « test ». Vous l’aurez compris : il s’agira de confier le prototype à des tiers pour l’évaluer dans des conditions réelles d’utilisation. De ce test vont ressortir les impertinences à rectifier ; les points forts du projet, etc. 

La phase de test est importante dans le processus de développement d’idées. Cela aide à mieux peaufiner le projet et à avoir quelque chose de concret et d’innovant à présenter lors de votre entrée sur le marché. 

Cette étape peut être compliquée. Vous ne serez pas à l’abri d’un échec. Ce n’est toutefois pas une raison pour laisser tomber. Il suffit de réaliser quelques changements et de recommencer le processus pour finalement réussir. 

  • La mise à disponibilité

La mise à disponibilité est l’ultime étape. Après la phase de test, vous allez procéder à quelques changements pour améliorer votre produit ou prestation. Puis, vous allez entrer sur le marché avec une idée innovante, viable et rentable. Une idée qui vous permettra de vous démarquer de la concurrence. 

Attention cependant, la mise à disponibilité n’est pas réellement la dernière étape. Il vous faudra toujours évoluer en fonction des besoins du marché dans lequel vous vous êtes lancé. Écoutez les avis des clients et/ou des utilisateurs. Procédez à quelques changements. Ceci vous permettra de conserver votre place dans la course à la réussite !

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour développer et rentabiliser une idée. Ne minimisez pas cette étape, qui est tout de même, la base de la réussite de votre projet d’entrepreneuriat. Ce n’est qu’après toutes les phases de création d’idée que vous pouvez vous lancer dans l’établissement d’un business model ou d’un business plan et créer réellement votre activité.