GREENBULL CAMPUS
>
immobilier
>
BLOG
>
Immobilier : la guerre est déclarée entre la Fnaim et De particulier à particulier
17/09/2021
Investissement locatif

Immobilier : la guerre est déclarée entre la Fnaim et De particulier à particulier

Le jeudi 13 juin la Fnaim a annoncé avoir traduit en justice le site de particulier à particulier (PAP) devant le tribunal de commerce de Paris. Pour quelles raisons ? 

  • Dénigrement de la profession d’agent immobilier
  • Exercice illicite de l’activité sans détention de la carte

Petit coup d’œil sur la Fédération nationale de l’immobilier et De particulier à particulier

La société PAP a été créé en 1975 par Patrick et Catherine Jolly. PAP a d’abord été un magazine de mise en relation directe de : 

  • Vendeur et acheteur 
  • Bailleur et locataire

Ensuite en 1998 le magazine est devenu un site internet de bien immobilier en se faisant passer par un intermédiaire professionnel. PAP est devenu leader dans son domaine et adopte une politique de non publication d’annonces émanant de professionnel. 

De son coté la fédération nationale de l’immobilier a créé son site internet bienici.com en 2015. Qui est un site d’agent immobilier regroupant toutes les annonces immobilières partout en France. Le site s’est spécialisé à la publication d’annonces de professionnels.   

Une histoire qui ne date pas d’hier 

L’adversité des deux sites internet a officiellement commencé le 10 janvier dernier. Suite à une initiative de PAP à lancer une nouvelle offre appelée « Mieux qu’une agence »

L’offre comprend :

  • Un coaching immobilier 
  • Une estimation du prix de vente 
  • Des photos professionnelles
  • Une visite virtuelle du logement
  • Le filtrage des contacts

Ce projet vise à ne plus être importuné par des agences qui cherche à capter des mandats. Leur tarif est de 690€ une somme insignifiante vu les commissions d’agences qui sont 17 fois plus chère. Toujours dans ce concept économe, PAP appuie leur argumentaire en évoquant c’est pour remettre dans la poche des particuliers 5,8 milliards d’euro. C’est la somme perçue en 2018 par les agences immobilières. D’après les chiffres les Français ont dépensé 6,2 milliards d’euros en frais d’agence. Avec une commission de 5,4% du prix de vente.   

Propos offensif et dénigrement de la profession 

La PAP a alors commencé le projet avec une campagne d’affiche. Avec le slogan « Et si le meilleur agent immobilier c’était vous ? » ils ont inquiété les professionnels. Et suite à un interview sur France Info, Corinne Jolly, directrice de la société, filles des fondateurs.  

A répondu à la question :  « Vous voulez la mort des agences ? » Elle a répondu « Oui » avant d’éclater de rire et dire « A ce prix là, oui (…) Guerre commerciale… Il y a de très bons agents. » C’est suite à ces proposes que la Fédération nationale de l’immobilier a décidé d’attaquer le PAP pour « dénigrement de la profession ». pap.fr a un comportement concurrentiel déloyal. Et ce dénigrement peut entrainer des conséquences extrêmement préjudiciables à l’exercice de l’activité. Puis ils seront aussi accusé d’exercice illicite du métier d’agent immobilier. Tout en sachant que pap.fr ne possède pas de :

  • Carte professionnelle qui atteste d’un diplôme
  • D’une assurance 
  • D’une garantie financière

Le principe de la PAP est totalement contradictoire à celle des agents immobiliers car elle facture ses clients en avance. Alors que les agents immobiliers, eux, ne perçoivent leur commission qu’à la conclusion de chaque transaction. 

Le 13 juin dernier la PAP qu’en l’absence de mandat de vente il ne joue pas le rôle d’intermédiaire. Le site prétend qu’il ne propose que des prestations de services. 

Le procès se tiendra devant le Tribunal de commerce de Paris. Restez connecté !