GREENBULL CAMPUS
>
immobilier
>
BLOG
>
Comment clôturer son terrain dans les règles et quelle clôture choisir ?
17/09/2021
Investissement locatif

Comment clôturer son terrain dans les règles et quelle clôture choisir ?

La clôture reste sans nul doute un atout indéniable pour délimiter un terrain ou pour améliorer l’esthétique d’une maison. Avant de lancer votre projet, pensez à vous renseigner auprès de votre mairie afin de prendre connaissance des règles et législations en vigueur concernant les clôtures. Car si vous vous êtes autorisé à ériger une clôture, selon l’article 647 du Code civil, la législation reste particulièrement précise pour certains types d’enclos.

Faut-il un permis de construire pour ériger une clôture ?

Depuis 1986, la loi ne vous oblige plus à demander un permis de construire pour clôturer votre terrain, votre jardin ou votre habitation. Nul besoin également de faire une déclaration si sa hauteur ne dépasse pas les deux mètres. Toutefois, en tant que propriétaire, vous devez respecter les prescriptions du PLU ou Plan Local d’Urbanisme. Pensez par conséquent à vous renseigner auprès de votre commune, car chaque ville a sa propre documentation d’urbanisme et les hauteurs maximales des clôtures ne sont pas forcément les mêmes. Dans certaines communes, par exemple, les haies ne doivent pas dépasser les 1,50 m et les grillages 1,20 m. Une déclaration préalable de travaux vous sera demandée avant le lancement de votre projet comme le précise l’article R 421-12 du Code civil. Cette déclaration est indispensable surtout si votre terrain se trouve dans un secteur classé. Notons que la déclaration de travaux dépend également du type de clôture que vous souhaitez installer, mais aussi de sa couleur.

Comment choisir votre clôture ?

Haie, grillages, clôture en bois, en aluminium…, face aux nombres d’offres sur le marché, faire son choix n’est guère chose aisée. Chaque clôture présentant ses propres avantages et inconvénients, mieux vaut attacher une attention particulière à certains points importants, dont :

  • Les matériaux, nécessitant ou non un entretien
  • Le type de clôture : rigide ou souple pour votre terrain
  • La hauteur de la clôture, déterminée en fonction de la réglementation en vigueur
  • Les conditions de pose
  • La longévité
  • L’usage de la clôture : pour préserver votre intimité, pour une meilleure sécurité ou pour marquer les limites de votre terrain
  • La longueur à ériger qui déterminera la procédure de pose et qui influence également l’esthétique.

Quels sont les différents types de clôtures ?

Selon vos goûts et votre terrain, vous pouvez opter pour différents types de clôtures.

La clôture traditionnelle

Particulièrement résistante, la clôture traditionnelle est généralement en composite, en bois ou en PVC. Véritable atout pour l’esthétique de votre propriété, cette dernière demande un entretien régulier et peut adopter différentes formes :

  • À lisses ouvertes : facile à poser, une clôture traditionnelle à lisses ouvertes peut être couplée à une haie pour empêcher les animaux de passer.
  • Claire voie proposant un aspect identique des deux côtés de la clôture.
  • En piquets taillés en pointe.

Le grillage

Si votre choix se porte sur le grillage, vous pouvez arrêter votre choix sur :

  • Un grillage rigide en panneau : parfaitement adapté aux terrains en pente, le grillage en panneaux convient aussi très bien aux sols aux angles et contours sinueux. Offrant un bon rapport qualité-prix, ce type de clôture peut être fixé sur un muret ou directement scellé. Une haie peut tout à fait accompagner le grillage rigide afin d’éviter le vis-à-vis.
  • Un grillage souple : recommandé pour les terrains accidentés, ce type de clôture reste la solution la moins onéreuse. Le grillage souple ne séduit pas forcément pour son esthétique, mais celui-ci évite l’intrusion de petits animaux et sa pose reste simple. Le maintien du grillage se fait à l’aide de crampillons, d’agrafes et de câbles métalliques. Vous pouvez recouvrir ce dernier d’un brise-vue, d’une haie ou de quelques arbres pour plus d’intimité.
  • Le barreaudage : une clôture entièrement en métal nécessitant peu d’entretien. Si votre choix se porte sur ce type de clôture, vous devez faire appel à un professionnel au moment de l’installation. Le barreaudage est très solide et ses barreaux et rails traités antirouille.

Le panneau occultant

Parfait pour éviter le vis-à-vis, le panneau occultant convient très bien pour servir de séparation avec le terrain voisin. Pouvant aussi jouer le rôle de revêtements d’une clôture existante, ce dernier peut être :

  • En bois,
  • En résine tressée,
  • En composite,
  • En gabion qui offre une excellente isolation phonique.

Installé sur un jardin ou une terrasse, celui-ci peut également protéger votre jardin ou votre terrasse du vent.

Une palissade

Les panneaux de clôture des palissades sont généralement préfabriqués et prêts à poser. Faite en bois, la palissade ne dépasse habituellement pas les 2 mètres de haut et ses longueurs peuvent atteindre 1,80 m. Là encore, vous avez le choix entre :

  • Une palissade ajourée destinée à laisser passer la lumière.
  • Une palissade pleine n’offrant aucun espace entre les lattes.

Un muret

Pouvant être en brique, en parpaings, en pierre naturelle ou en pierre reconstituée, le muret peut être haut ou bas et convient très bien pour délimiter votre propriété. Vous pouvez opter pour :

  • Un muret de clôture destiné à entourer votre propriété
  • Un mur de retenue recommandé pour votre terrain en surplomb
  • Un muret de séparation.

Quel matériau privilégier ?

Le matériau dépendra en partie du type de clôture que vous avez choisi, mais aussi de son côté esthétique, sa robustesse et son entretien.

  • L’aluminium est reconnu pour sa résistance à la corrosion
  • Le bois requiert un entretien à la lasure
  • Le béton résiste à toute épreuve, mais difficile à mettre en place
  • Le grillage qui, bien que moins cher, ne brille pas toujours pour sa résistance
  • La pierre, recommandée pour un muret
  • Le PVC qui demande très peu d’entretien.

Une fois que vous avez trouvé le type de clôture que vous souhaitez poser autour de votre terrain, approchez votre mairie afin d’éviter une éventuelle rectification de votre construction.