GREENBULL CAMPUS
>
entrepreneuriat
>
BLOG
>
Non, vos utilisateurs ne pensent pas comme vous : pourquoi devez-vous vous intéresser à l'UX de votre interface
31/03/2022
Marketing & Digitalisation

Non, vos utilisateurs ne pensent pas comme vous : pourquoi devez-vous vous intéresser à l'UX de votre interface

Qui ne s’est jamais retrouvé face à un site internet mal organisé, où informations importantes et messages superflus sont mélangés ?

Qui ne s’est jamais retrouvé à cliquer sur un bouton pour accéder à une information qui parait intéressante, et finalement atterrir sur un autre site rempli de publicités ?

Qui ne s’est jamais retrouvé à se demander d’où provient le son en arrivant sur un site, avant de se rendre compte qu’il s’agit d’une vidéo en autoplay ?

Qui ne s’est jamais retrouvé avec un écran envahi de popins sans rien demander ? 

Situations habituelles vous direz-vous. Toutes ces mauvaises expériences utilisateur font désormais partie de notre quotidien lors de notre navigation sur le web. Pourtant, elles ne devraient pas l’être.

Pire, si vous détenez une entreprise ou un site web, sachez que ce genre de parasite sur votre interface participe grandement à l’insatisfaction de votre audience, et donc à l’augmentation du taux de rebond.

Dès lors que vous disposez d’une vitrine digitale pour votre entreprise ou votre marque, vous devez vous assurer que l’expérience de vos utilisateurs sera intuitive et agréable. Ce faisant, vous assurez leur satisfaction et augmentez donc votre taux de conversion. On vous explique…

Qu’est-ce que l’UX design ?

 Cette discipline s’est largement développée au cours des dernières années avec l’explosion du web, et la surabondance de produits/services disponibles désormais. Les marques sont obligées de se différencier par l’expérience qu’elles proposent à leurs utilisateurs, en jonglant entre émotion et désir.

L’UX design consiste à penser et créer une interface qui répondra parfaitement aux attentes des utilisateurs voués à s’y rendre. Il s’agit d’un savant mélange entre expérience utilisateur, et conception de l’interface. Cette méthode centrée utilisateur veille à prendre en compte le ressenti des utilisateurs face à une interface afin de leur proposer un parcours optimal et fluide.

Il ne faut pas confondre UX design et UI.

L’UI (User interface) se concentre sur l’interface utilisateur d’un point de vue esthétique. Cette discipline technique défini les éléments visuels à privilégier lors de la conception d’une interface, qu’il s’agisse d’un site ou d’une application. L’UI va se pencher techniquement sur l’univers graphique au sein duquel l’utilisateur va évoluer.

La mission principale d’un UI designer consiste à proposer une interface visuellement agréable afin de séduire le visiteur. L’UI designer s’attarde sur la conception graphique d’une interface, son esthétisme, sa structure, cela passera principalement par le choix des couleurs, de la typographie, de la manière dont vont être organisés les idées et les blocs d’informations…

À la différence de l’UX designer qui, de son côté aura pour objectif de proposer au visiteur une expérience positive tout au long de sa navigation sur le site. Ce qu’il est intéressant de savoir, c’est que l’UX, ou User eXperience, à la différence de l’UI, ne se limite pas au digital et aux interactions entre une marque et ses utilisateurs via une interface.

L’UX englobe tout ce qui est expérimenté par le client/prospect. Finalement, l’UX se rapporte à toutes les interactions, physiques ou virtuelles entre un utilisateur et le fournisseur de produit ou de service. On parle donc d’une expérience utilisateur lorsque qu’un prospect se rend dans un magasin afin d’acheter un produit : tous les points de contacts entre lui et la marque feront partie intégrante de l’expérience globale.

Mais si l’on s’attache à l’expérience utilisateur digitale, il s’agira finalement de l’accessibilité, de la simplicité d’utilisation de l’interface, de son ergonomie, de sa vitesse de chargement…  

L’UI sert l’UX, et fait partie de l’UX globale.

En résumé, sur une interface web, l’UI pourrait s’apparenter à la partie visible, l’UX est la partie immergée de l’iceberg, ce qui concoure à la bonne expérience, de manière cachée.

 

 

 

 

 Pourquoi devez-vous soigner votre UX et votre UI ?

Les bénéfices sont nombreux, nous ne les citerons pas tous ici, nous nous attarderons seulement sur les principaux.

  • Augmenter votre taux de conversion

Savez-vous ce qu’est le taux de conversion ? Et ce qui pourrait grossièrement s’apparenter à son contraire : le taux de rebond ?

Le taux de conversion, c’est le pourcentage de personnes visitant votre site, qui finissent par passer à l’action (acheter votre produit / service). Le taux de rebond, quant à lui fait référence au pourcentage de personnes qui quittent votre site sans être passé à l’action. 

Savez-vous également qu’une mauvaise expérience utilisateur participe grandement à l’augmentation de votre taux de rebond ?

La vitesse de chargement de votre site par exemple va largement encourager vos visiteurs à faire « retour arrière », et quitter votre site.

La désorganisation flagrante des informations, qui ne permettrait pas au visiteur de trouver la donnée recherchée, aura le même résultat.

L’UX design va vous permettre de savoir pourquoi, et quand vos utilisateurs quittent votre site. Aussi, assez logiquement, si vous proposez une navigation intuitive, fluide, et optimale, vos utilisateurs seront satisfaits, évolueront simplement à travers votre interface, et seront plus à même d’arriver au passage à l’action, augmentant alors votre taux de conversion.

  • Améliorer votre positionnement dans les moteurs de recherche

 Google, le plus gros moteur de recherche au monde, ne se limite désormais plus à proposer une simple liste de résultats à ses utilisateurs. L’algorithme a énormément évolué au cours des années, et l’objectif de la plateforme consiste désormais à proposer des résultats optimisés, que ce soit en termes de qualité du contenu (fond) que dans la navigation du site (forme). Nous définissions le taux de rebond un peu plus haut : sachez que si votre site enregistre un taux de rebond élevé, cela signifie que vous ne répondez pas correctement aux requêtes. Les raisons peuvent être diverses : soucis de navigation, informations difficilement localisables, taille de police non-adaptée, temps de chargement trop élevé. 

Lorsque Google identifie qu’un site enregistre un taux de rebond élevé, il le déclassifie de facto dans ses résultats de recherche. Votre positionnement en sera grandement affecté, réduisant alors votre trafic sur site.

Notez donc bien que désormais, Google intègre de plus en plus les critères d’UX design dans son algorithme, aussi, plus votre site sera user-friendly, et plus il sera affiché dans les meilleurs résultats.

  • Alléger votre service après-vente

L'un des gros bénéfices d'une design utilisateur performant et simple, réside dans l'augmentation de la satisfaction de votre clientèle, qui sera en capacité de trouver les informations qu'elle recherche au bon moment, de la bonne manière. En proposant une interface bien tramée, vous misez donc sur une réduction du nombre de réclamations ou de requêtes de la part de vos utilisateurs, et allégez donc la charge de travail de votre service client.

À partir de quel moment s’intéresser à l’UX de votre interface ?

Assez logiquement, l’analyse des comportements de votre cible et de ses attentes doit être faite en amont de la conception de votre interface. Vous devrez vous y intéresser dès la rédaction du cahier des charges, et en amont de l’UI bien entendu.

Cette étape, que l’on nomme dans le jargon « l’UX research » est fondamentale, elle pose les bases de votre réflexion. Faire une analyse de l’expérience utilisateur consiste à poursuivre un processus de réflexion inversé vous ne devez plus chercher à vendre à tout prix ce que vous estimez être une solution, mais à chercher dans un premier temps à concevoir la solution la plus adaptée, en fonction des besoins de votre cible.

De prime abord, cela parait opposé aux objectifs business de l’entreprise mais que nenni, cela permet de proposer une offre en ligne avec les besoins et attentes de vos utilisateurs (pour en savoir plus sur l'identification de votre cible et de ses habitudes, rendez-vous sur notre article dédié).

Si votre interface existe déjà, et que vous souhaitez optimiser votre expérience utilisateur, commencez tout d'abord par effectuer des tests utilisateurs auprès de votre entourage. Faites-les utiliser votre plateforme, suivre un parcours utilisateur, afin de récolter leurs impressions, leurs opinions, doser leur compréhension de votre processus de navigation, et voir où se situent les points bloquants qui augmentent votre taux de rebond.

Vous pouvez également utiliser des logiciels dit de "Heatmap" ou carte de fréquentation. Il s'agit d'un outil utilisé en web-marketing pour restituer le parcours des utilisateurs par l'intermédiaire de leurs clics. Vous pouvez ainsi avoir accès aux zones les plus cliquées, la longueur du scroll de vos utilisateurs. Cette étude comportementale digitale de vos utilisateur va vous permettre de savoir comment organiser vos informations, en fonction des zones les plus vues et lues.

Enfin, n'hésitez pas à tirer profit de l'A/B testing, une technique marketing qui consiste à proposer plusieurs variante d'un parcours à votre audience afin de déterminer celle obtenant les meilleurs résultats, et ainsi l'implémenter sur l'intégralité de vos consommateurs.

En conclusion, retenez que l'expérience de vos utilisateurs sur votre interface sera déterminante pour votre business, c'est ce qui fera votre différence, et vous permettra de vous positionner parmi les meilleurs de votre marché en augmentant vos ventes bien entendu. Si vous souhaitez en découvrir plus sur cette discipline, et implémenter une stratégie UX performante au vu de votre activité, découvrez notre formation dédiée, dispensée par Valériane, doctorante en ergonomie et expérience utilisateur.